Monsieur Bonheur découvre une importante partie de la Martinique à travers la vitre arrière d’une voiture de location. L’enfant, assis sur la banquette, protégé du soleil, est trimbalé de freins à main en freins à main sur son île d’origine. Il y a beaucoup de famille à saluer, les routes sont longues et la chaleur assomme rapidement. L’artiste se construit à l’ombre, sous fond de souvenirs tropicaux, hanté par ces bords de route furtivement aperçus et pourtant si nets dans son esprit. 

Il devient évident pour Marvin adulte que sa chasse aux souvenirs ne doit pas s’arrêter au 93 (cf. séries photographiques Trilogie du Bonheur, 2014-2019). En mai 2017, il décide de prendre la revanche sur l’attitude passive qu’on lui a imposé d’adopter toutes ces années. Au fil de ses séries, son obsession pour les souvenirs le poursuit mais pas que... En août 2019, le photographe retourne sur le territoire de ses ancêtres. Il entame alors un travail plus engagé. Il étudie l'histoire et observe l’île a son gout trop caricaturé par les vacanciers et le tourisme. Entre deux clics Marvin rend visite à sa grand mère de 90 ans. Pour avoir une idée plus précise de la vie des martiniquais et son évolution, il la questionne sur l'histoire et avec nostalgie elle lui raconte l’époque. Il interroge aussi sa famille, de ses petits cousins à ses tantes, dont l'une d'elle est âgée de 97 ans.

Loin des plages paradisiaques de post et story Instagram, M roule beaucoup dans les terres méconnues, afin de montrer ce qu'il voit et connait de la Martinique. Il est maître de son véhicule et photographie les bords de route où la nature et l’urbain, abandonnés et solidaires, se fondent ensemble pour ne former plus qu’un.
Dans une volonté de retranscrire au mieux les sensations de son enfance, il photographie tout ce qui interpelle sa mémoire : les stands de fruits et légumes, les grandes personnes, les carcasses de voitures… Cette série est un voyage sur les bords de route loin de ce que propose les agences de tourisme. 

Lorsqu'il est à Paris, Monsieur Bonheur parle beaucoup de son île et il en est fier. Il comprend rapidement que l'histoire de la Martinique, pourtant ancienne colonie française, reste très peu connue. "La Martinique c'est la France mais en paradisiaque !" C'est cette idée que Marvin tend à déconstruir en métropole. A travers sa série, il veut mettre en lumière la vie réelle.

Marvin se questionne : est-ce-qu'on connait vraiment l’île de la Martinique ? Pour répondre à cette question, il parle aux "Locaux" ces habitants qu'il croise sur un carrefour, dans une boulangerie ou même parfois sur les plages, bien qu'ils soient souvent en minorités face aux touristes. Après les cités de son enfance, le photographe, toujours muni des ses compacts argentiques, nous embarque dans un voyage à l'ombre des caraïbes.

 

 

 


* 30° c'est la température moyenne en Martinique, 
à l'ombre dans la voiture dans la quelle est née sa volonté de visiter comme il le souhaite l’île de ses origines.
 

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • Blanc Icône Deezer
  • Blanc SoundCloud Icône
  • Blanc Spotify Icône