MARVIN BONHEUR

    Née en Août 1991, Marvin Bonheur a grandi dans des lieux dits ''no go zone'' du 93 : Bondy nord, Aubervilliers puis Aulnay-sous-bois. Après le collège, Marvin s'oriente par hasard vers un BEP " industrie graphique" pour finir par intégrer le cursus de la communication graphique dans un lycée professionnel de la seine-saint-denis. Après l’obtention d'un BAC pro en 2010, il décide de ne pas poursuivre ses études et travaille comme graphiste dans une agence d'événementielle.  

En 2011, la photographie prend une place toute particulière dans sa vie alors que, durant son enfance, Marvin lui a préféré la mode, le dessin, le handball et la danse. Trop statique devant son ordinateur il a besoin de se dégourdir les jambes. Il arrête le graphisme, commence un nouveau job et sans prétention ni objectif, prend en photo son quotidien. 

En 2013, lorsqu'il s'installe à Paris intra-muros, il a l'idée d'utiliser un compact argentique. L'appareil est facile à caser dans sa poche et il lui rappelle celui que sa mère utilisait lorsqu'il était petit. En 2014, il commence son premier projet photographique (Alzheimer). En pleine crise identitaire et artistique, il prend des clichés du 93, son territoire d’éducation, durant trois ans.

 

Grâce à la parution de son travail dans un article du Vice ID et sa première exposition officielle Marvin commence à croire en son potentiel. Fin 2018, il développe une trilogie nommée La trilogie du Bonheur. Dans cette série en trois parties, il présente les souvenirs, le quotidien et les rêves d'une génération des quartiers populaires du 93.

Son travail acharné lui vaut plusieurs articles dans des médias comme l'Obs, The Guardian, Le Parisien... Ou encore des contrats photographiques pour des marques streetwear Asics, Courir, Adidas, etc... 


Il sera aussi ambassadeur de campagnes publicitaires :

La paire de chaussures Nike 270 chez Courir et la collaboration Jordan/PSG avec une diffusion internationale.

Monsieur Bonheur est fasciné par l'architecture, la New-Wave et la Drill et la banlieue. C'est par ces influences que l'on reconnaît le côté mélancolique et brut de son travail. Il se décrit comme un artiste engagé et compte approfondir son exploration photographique sur l'île de la Martinique, les banlieues de Londres... Toujours dans une volonté de mettre en lumière la culture urbaine et populaire. 

Expositions et interventions : 

2017 - ALZHEIMER : l'imprimerie (IVe arrondissement)
2018 - THÉRAPIE : Floréal Belleville (XVIIIe arrondissement)
2019 - LA TRILOGIE COMPLÈTE : Floréal Belleville (XVIIIe arrondissement)

2019 - EXPOSITION BAN VOL 1 :  L'Orfèvrerie (Saint-Denis)

2018/2019 - conférences et interventions en école ou avec la jeunesse du 93 

2019 - INTERVENTIONS :  Lycée Jacques brel (La Courneuve)

2020 - EXPOSITION CIRCULATION :  Centquatre Paris (XIXe arrondissement)

2020 - EXPOSITION BAN VOL 2 :  Magasins Généraux (Pantin)
 

CAMERA USED : 

ANALOG :  Kodak 35mm / Olympus 35mm/ Konica 38mm / Nikon F50 / Minolta Riva Zoom 140ex

DIGITAL : Nikon D7000 / HUAWEI PHONE / GO PRO 3 BLACK Edition

MAPS DU BONHEUR :

Il a photographié majoritairement la banlieue d'Ile-de-France, mais aussi :

Berlin / Montréal / New-York / Londres / la Martinique / Milan / Bruxelles / Abbeville / / la Grèce.

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White SoundCloud Icon
  • White Tumblr Icon
  • White YouTube Icon

marvinbonheurartist@gmail.com​

06 23 10 07 33

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • Blanc Icône Deezer
  • Blanc SoundCloud Icône
  • Blanc Spotify Icône